ANNE DINDAR VALIENTE

zebre

Les thérapies familiales

Certains troubles psychiatriques ou certaines difficultés psychologiques ne peuvent être traités efficacement en s’adressant à la seule personne qui en souffre. Car de tels troubles retentissent sur l’entourage familial, qui a souvent un rôle important dans leur déterminisme même. Il est donc parfois nécessaire de prendre en charge le couple ou toute la famille pour dénouer ces conflits. C’est la fonction des thérapies familiales.

Nous naissons et nous grandissons dans une famille où s’instaurent nos premiers modes de relation, essentiellement avec notre père et notre mère. Et là, se nouent des conflits psychiques qui seront à la base de tous nos troubles, que nous projetterons ensuite pendant toute la vie sur nos interlocuteurs. Non seulement sur cette famille dont nous ne sommes jamais détachés mais aussi sur notre conjoint.

Les psychothérapies familiales s’adressent en général à des familles dont un enfant présente des troubles graves, psychotiques ou gravement névrotiques, éventuellement des troubles du comportement ou des troubles du comportement alimentaire sérieux.

Elles reposent sur le principe selon lequel un enfant perturbé fait partie d’une famille troublée elle-même dans son ensemble. Il est en quelque sorte le symptôme visible de cette famille malade.

On ne pourra donc le guérir sans aborder tous les aspects des interactions qui règlent le fonctionnement complexe du groupe familial. Il faut garder à l’esprit que tout groupe exige pour subsister une certaine stabilité, et que toucher à l’un de ses membres peut déséquilibrer les autres.

La technique utilisée est issue des thérapies systémiques, nées aux USA, sont basées sur la théorie dite des "systèmes". Elles considèrent la famille comme un système, et cherchent à en rétablir l’équilibre en s’appuyant sur les théories de la communication.

illustration

Qui doit participer ?

Les thérapeutes ont besoin de rencontrer la totalité des membres de la famille, parents, grands-parents, frères et soeurs du patient. Au moins lors des premières séances. Ensuite, les séances réuniront les intervenants essentiels du groupe familial.

Combien de temps dure une séance ?

Les séances durent une heure et demi. Elles ont lieu une ou deux fois par mois.

Comment se déroule une séance ?

Les thérapies familiales ont recours aux réunions classiques, avec prise de parole des membres présents. Le thérapeute, parfois ils sont deux, dirige les échanges. Il utilise des « objets flottants », instruments d’ouverture et de compréhension du système familial pour aider les membres de la famille à changer de perspective et activer des leviers de changement. Un temps de recadrage en fin de séance peut permettre de structurer le sytème et la prescription de tâches est une possibilité.

" Est-ce qu'une fleur, pleine de lumière, de beauté, dit : Je donne, j'aide, je sers ? Elle est ! Et parce qu'elle n'essaie pas de faire quelque chose, elle recouvre la terre."

Krishnamurti

---

Cabinet situé 100 rue de l'Ouest, 75014 PARIS --- Métro Pernety sur la ligne 13

Tél : 06 80 58 32 86

Mail : psy.annedindarvaliente@gmail.com

Site réalisé par : Anne-Sylvie Chollet-Karraz --- contact : annesylvie.chollet@gmail.com

Illustrations par : Jean-Marie CELBERT --- contact : jmcelbert@gmail.com

Dessins de mains par : Anastasia YANOUCHEVES --- contact : anastasia.yanouchevsky@gmail.com